Acteurs du commerce, ensemble, relevons
le défi de l'innovation

Carrefour déploie des beacons dans ses magasins en Roumanie

27
juil
2015
Nicolas DIACONO
Technological Trends Senior Analyst
2 minutes
Carrefour vient de déployer 600 beacons dans 28 de ses hypermarchés en Roumanie, afin de guider les clients en magasin tout en leur poussant des offres promotionnelles en fonction de leur position en point de vente.

Le Fait

Carrefour vient d’installer 600 beacons de la société Onyx Beacon dans ses 28 hypermarchés roumains. Les beacons vont pouvoir interagir avec le smartphone des clients ayant l’application mobile Carrefour ou via des tablettes Samsung fixées sur des chariots disponibles dans les hypermarchés roumains.

Ces beacons vont pouvoir guider les clients à l’intérieur des magasins en fonction de la liste de course faite au préalable dans l’application mobiel. Ils vont également pousser des offres en fonction la position du client dans celui-ci.

Les beacons vont également fournir à Carrefour une grande quantité d’informations sur les parcours des clients en hypermarché grâce aux données collectées par le biais de la géolocalisation indoor.

Pour Bogda, Oros, CEO d’Onyx Beacon ce n’est que le début : « nous croyons que ce déploiement est simplement la première étape d’un grand projet autour des beacons chez Carrefour. »

Le décodage

Les beacons font le buzz depuis presque 2 ans maintenant, mais sans pour autant avoir convaincu le monde de la distribution de les déployer à grande échelle.
Carrefour se lance ici dans ce qui pourrait être le premier déploiement conséquent de cette technologie en hypermarché, si le succès est au rendez-vous…
Toutefois au regard des éléments avancés, les bénéfices pour les utilisateurs restent minimes. En effet, si un utilisateur a l’application mobile de Carrefour sur son smartphone, c’est qu’à priori c’est un client fidèle qui connait bien son magasin habituel. Il n’a donc pas besoin de service de guidage indoor. De plus, si les offres poussées ne sont que liées à la position en magasin et non personnalisées en fonction du profil de l’utilisateur la perception du bénéfice risque encore d’être assez faible…
Mais c’est surtout le nombre d’utilisateurs pouvant interagir avec les beacons qui est un frein. Leur nombre reste restreint puisqu’il faut réunir plusieurs éléments : avoir un smartphone avec du bluetooth 4.0, un forfait mobile avec de la data, le bluetooth activé et l’application mobile de Carrefour installée…ce qui représenterait selon certains experts entre 1 et 2% des visiteurs du géant de la distribution…
Ce déploiement de beacon est dans la continuité des tests menés par Carrefour dans son magasin de Lille avec la localisation par LED ou de localisation par Wifi et des 55000 étiquettes NFC installées dans l’hypermarché de Villeneuve La Garenne. Même si pour le moment le succès risque de ne pas être au rendez-vous d’un point de vue utilisateur, l’exploitation des données sera vraiment la valeur ajoutée pour ces dispositifs afin de trouver le « Google Analytics » idéal du point de vente.

Nicolas DIACONO
Technological Trends Senior Analyst
Expert des technologiques émergentes, Nicolas parcourt les salons innovations de par le monde pour sentir les nouvelles tendances.
Retour en haut de la page

Articles recommandés