Acteurs du commerce, ensemble, relevons
le défi de l'innovation

Les dancefloors vous manquent ? JD.com transforme votre salon en boite de nuit

19
mai
2020
Matthieu JOLLY
Services & Innovation Manager
3 minutes
Chaque semaine, la plateforme de e-commerce JD.com vous invite à un DJ set de l’un des artistes du label Taihe Music Group. Tout au long de la session diffusée en live stream sur la plateforme JD Live, vous pouvez vous acheter une consommation comme vous le feriez dans une vraie boite de nuit.  

Le fait : des étudiants incarnés dans des robots

Dans de nombreux pays, la pandémie de Covid-19 a entraîné la fermeture des établissements recevant du public comme les bars, restaurants, salles de concerts ou discothèques. Du jour au lendemain, les clubbers du monde entier se sont donc retrouvés confinés à leur domicile dans l’impossibilité d’aller faire la fête dans leur boite de nuit préférée. 



Très rapidement, le géant chinois du e-commerce JD.com a décidé d’aider ces jeunes à surmonter leur confinement en lançant un nouveau service : Online Clubbing. Le principe est très simple… si les fêtards ne peuvent plus aller danser en discothèque, il faut que ces dernières se déplacent à leur domicile. Pour réussir ce pari, JD.com s’est associé à Taihe Music Group, le label chinois de C-pop. Chaque semaine, le e-commerçant accueille sur son site de live stream – JD Live – l’un des artistes de la maison de disque. Pendant trois heures, le DJ va faire danser les foules à distance. 

 

 

 

Pour que la soirée virtuelle ressemble encore plus à une vraie nuit en discothèque, JD.com a noué des partenariats avec des fabricants d’alcool chinois et internationaux. Une véritable aubaine pour des acteurs dont les ventes se sont effondrées avec l’apparition du coronavirus et du confinement. 

Encouragé par le DJ, le clubber va pouvoir, tout au long de la soirée, s’offrir une consommation comme il le ferait dans une vraie boite de nuit. Il lui suffit de cliquer sur le panier présent sur le flux du streaming pour sélectionner sa boisson favorite et la payer. 

Et ça marche ! Une marque a vu ses ventes progresser de 70% pendant une session. Pour une autre, ses ventes de bières ont bondi de 40%. Fort de ce succès et malgré la levée du confinement, JD.com continue ses lives. La plateforme souhaite diffuser depuis des discothèques ou des festivals de musique afin de fidéliser les jeunes, cible stratégique s’il en est. 

Le décodage

Et si la pandémie du Covid-19 marquait l’explosion d’une nouvelle forme de commerce : le Live Commerce ? C’est bien l’épidémie de SRAS qu’a connu la Chine entre 2002 et 2004 qui constitue le point de départ de l’explosion dans le monde du e-commerce. Taobao a été lancé par Alibaba en 2003 pour aider les consommateurs chinois confrontés à la fermeture massive des magasins.

Alors que l’histoire se répète, les marques et enseignes se sont tournées depuis le début de la crise vers les plateformes de live stream des géants chinois du commerce : JD Live, Taobao Live et le petit dernier lancé en début d’année, Pinduoduo Live streaming. Entre janvier et février 2020, le nombre de commerçants présents sur Taobao Live a progressé de +716%. Agents immobiliers, restaurateurs, centres commerciaux, marques internationales, concessionnaires automobiles et même fermiers… tout le monde pratique le Live Commerce. Son chiffre d’affaires devrait d’ailleurs doubler en 2020 passant de 433 milliards de yuans à plus de 900 milliards de yuans ! 

Comment expliquer un tel succès alors que le live stream reste principalement cantonné au monde du e-sport dans les pays occidentaux ? 

Combinant parfaitement e-commerce et social sommerce, le Live Commerce surfe sur le besoin humain de relation avec les autres. Même si l’intéraction est digitale, le live stream transforme le e-commerce et rend la relation plus humaine.

Les marques chinoises font d’ailleurs actuellement le pari de la formation pour transformer leurs vendeurs en conseillers omnicanaux, capables d’accompagner le client en boutique mais aussi à distance. La marque de cosmétiques Forest Cabin a dû fermer ses 337 magasins du jour au lendemain provoquant un recul de son chiffre d’affaires de 90%. Face à la menace de mettre la clé sous la porte sous deux mois, elle s’est tournée vers le live stream. En deux semaines, elle a formé 1 600 collaborateurs au Live Commerce et a réussi à redresser la barre enregistrant une croissance de ses ventes de +45% par rapport à l’année précédente. 

Cet exemple démontre bien que le commerce de demain sera relationnel. Back to human!

Matthieu JOLLY
Services & Innovation Manager
Face aux mutations du commerce, les innovations d'aujourd'hui aident Matthieu à penser la relation de demain entre enseigne et consommateur.
Retour en haut de la page

Articles recommandés