Reading Time: 4 minutes

Céline DELACHARLERIE, notre Correspondante Innovation Retail Asie et Martin Pasquier, co-fondateur et Directeur de l’agence InnovationIsEveywhere, font le point sur la situation des retailers à Singapour face à la crise sanitaire du Covid-19.


À Singapour, comme partout ailleurs, les commerces ont dû s’adapter à un nouveau monde où le défi principal n’est plus d’attirer les clients en magasins par des expériences engageantes, mais plutôt d’assurer une expérience d’achat hygiénique et la plus expéditive possible.  La nouvelle expérience en magasin à Singapour implique un système de check-in rendu obligatoire par le gouvernement, la prise de la température à l’entrée du magasin, le port du masque obligatoire, et l’usage de la technologie pour désinfecter efficacement ou respecter la distanciation sociale.

Comme la plupart des grandes villes, Singapour a été confinée pendant plusieurs semaines du 7 avril au premier juin. La période du confinement a fait plonger les ventes de 52,1% au mois de mai, par rapport à l’année précédente. Le déconfinement s’est fait en plusieurs phases. Les commerces n’ont pu rouvrir que durant la deuxième phase, qui a débuté le 19 juin, en adhérant à des mesures de sécurité très strictes, incluant le nettoyage régulier, des limites du taux d’occupation, et un prise de température des clients obligatoire. Des marquages au sol pour éviter les files à la caisse ou dans les cabines d’essayage ont fait leur apparition, tandis que les échantillons de test ont disparu des rayons. 

Certains commerces ont enregistré un pic de trafic à la sortie du déconfinement, tandis que d’autres observent une augmentation du trafic progressive semaine après semaine. 


5 innovations du déconfinement à Singapour

1) SafeEntry, l’app de check-in pour toute visite en magasin

Parmi les mesures de sécurité, les clients sont obligés de faire un check-in dans tous les commerces qu’ils visitent, soit en scannant un QR Code (la méthode la plus courante), en scannant leur carte d’identité nationale (NRIC), ou encore via l’application mobile du gouvernement (SingPass).  Ce système, appelé SafeEntry et développé en deux semaines en février à l’aube de la pandémie, a été crucial pour permettre le déconfinement de manière sécurisée. Plus de 9 millions de check-ins et check-outs sont enregistrés sur la plateforme chaque jour. Les données récupérées ne sont pas partagées avec les commerçants, et utilisées pour identifier les individus à risque de manière plus rapide. 

 

2) L’enseigne Daiso communique à ses clients les heures de pointe en temps réel

Daiso, une enseigne japonaise de magasins très populaire à Singapour qui vend uniquement des articles à 2$, a établi un service en ligne pour communiquer aux clients l’affluence en magasin en temps presque réel. Les données sont mises à jour toutes les deux heures. Daiso n’a pas communiqué sur la technologie utilisée pour récupérer ces données.

3) Les centres commerciaux investissent dans des technologies de désinfection


CapitaLand et Frasers Property, propriétaires de la plupart des centres commerciaux à Singapour, utilisent un revêtement anti-microbien sur certaines surfaces tactiles, des tapis de sol désinfectants à l’entrée, des robots désinfectants qui émettent des radiations ultraviolettes pour tuer les germes (Sunburst UV Bot) ou encore des systèmes de désinfection de l’air dans les ascenseurs (PhotoPlasma). 

 

CapitaLand déploie ses robots dans les lieux de plus grande affluence et après les heures d’ouverture. Par ailleurs, ils communiquent abondamment sur ces mesures de désinfection.

4) Le centre commercial de luxe The Shoppes rouvre uniquement pour les clients fidèles et encourage l’achat en ligne avec un service de concierges


The Shoppes est un centre commercial adjacent à l’hôtel iconique de Singapour, le Marina Bay Sands, composé principalement de magasins de luxe. Pendant le confinement, le centre a lancé un nouveau service de concierges qui effectuent les achats des clients à leur place et les livrent gratuitement. Lors du déconfinement, le centre commercial a rouvert uniquement aux membres du programme de fidélité Sands Rewards, afin d’assurer les mesures de sécurité, pendant les deux premières semaines. Une manière de récompenser les clients fidèles. Le service de concierge, qui a été lancé avec 10 marques et compte à présent 60 marques, reste accessible à tous. Le centre commercial va lancer une nouvelle option appelée “Curbside Concierge” permettant aux clients de retirer leurs achats en ligne depuis leur véhicule.

 

5) Le live streaming reste dans les usages

Le confinement avait accéléré une tendance qui avait commencé à se populariser à Singapour : la vente aux enchères par vidéos diffusées en direct sur Facebook. Plusieurs commerçants se sont initiés à cette pratique au cours des derniers mois et continuent à utiliser cette plateforme pour désengorger les marchés ou les magasins.  Ce canal de vente est en particulier populaire auprès des personnes plus âgées.