Retour_VivaTech

Viva Technology 2017 a connu un grand succès avec plus de 68 000 visiteurs contre 45 000 l’an dernier, 500 speakers, 1500 journalistes, 1400 investisseurs, 50 pays exposants.

VivaTech in figuresSource : VivaTechnology

Un salon mêlant startups et grands groupes autour de l’innovation et de grands thèmes comme la finance, la santé, la distribution, le voyage, la beauté, le jeu… Un succès grandissant grâce à la puissance de feu du groupe Publicis et de son président Maurice Levy capable de faire venir les plus grands patrons de la scène internationale et les leaders politiques français. Un salon qui a su se transformer en pôle de l’innovation française et internationale suite à l’annonce par notre président de la république, Emmanuel Macron, de la création d’un fonds de 10 milliards d’euros dédié à l’innovation.

Macron et Levy

Alors que la qualité des 6 000 startups présentes est montée en puissance cette année, la plupart des conférences auxquelles nous avons assistées avec les têtes d’affiche du salon sont restées malheureusement assez fades et contrôlées, quand bien même Eric Schmidt le CEO d’Alphabet a clairement adoubé notre nouveau président de la République Emmanuel Macron.

Mais revenons à nos startups qui avancent à grand pas autour de la réalité virtuelle, de l’intelligence artificielle ou encore de la robotique. Des technologies qui ne sont plus limitées à une population d’illuminés mais bien au grand public. Comme en témoigne le  succès d’Amazon Echo et de son intelligence artificielle Alexa, les millions de casques de VR vendus ou encore le regard craquant de notre robot chouchou Buddy. Oui l’intelligence artificielle avance à grands pas, les algorithmes de Google et Facebook peuvent déjà potentiellement remplacer un radiologue.
Pour Facebook, qui pousse les chatbots sur sa messagerie instantanée, c’est d’ailleurs la « next big thing ». Mais les chatbots, qui font le buzz depuis 1 an, sont encore très loin de cette intelligence conversationnelle promise par Mark Zuckerberg. Ils sont très certainement le futur de la relation client, et ce n’est pas pour rien qu’Apple se lance dans la course avec Business Chat. Pour qu’ils soient réussis il faut des scripts capables de répondre à toutes les exigences des consommateurs. C’est bien là que des startups comme Recast.ai peuvent alors aider les marques et enseignes face à ce sujet complexe, au-delà de répondre au buzz actuel.

robots

Mais la véritable révolution des infrastructures actuelles et qui reste pour le moment latente c’est bien la technologie de la blockchain qui devrait pouvoir demain gérer toutes les relations nécessitants des échanges de données en offrant transparence, sécurité et fiabilité.
La blockchain impacte évidemment la finance, mais aussi la distribution pour une traçabilité des aliments, les ressources humaines pour une authentification des diplômes et emplois, la gestion des énergies produites par des particuliers, le transfert des biens entre particuliers…  Notre startup préférée sur le sujet est Ledgys qui travaille déjà avec des acteurs de la finance, du luxe ou du retail.

L’édition 2017 terminée, nous avons déjà hâte d’être à l’édition 2018 avec l’espoir d’avoir des speakers internationaux qui se lâchent un peu plus sur la scène parisienne de l’innovation, à l’image de Benedict Evans ou de Dr Laurent Alexandre.

Pour voir et revoir les débriefs Echangeur des 3 jours de VivaTech, c’est ici !

 

Nicolas Diacono
Nicolas Diacono
Expert Techno Trends
Lui écrire