Acteurs du commerce, ensemble, relevons
le défi de l'innovation

L’empreinte carbone, nouvel indicateur de prix ? Focus sur Felix !

14
avr
2021
Elisabeth MENANT
Technological & Marketing Trends Analyst
2 minutes

Le rapport de l’Agence Suédoise de Protection de l’Environnement montre que l’alimentation représente un peu plus de 30% de l’impact climatique des ménages suédois. Face à ce constat, la marque alimentaire Felix a décidé de calculer l’empreinte climatique de tous ses produits.

Felix, marque alimentaire suédoise, affiche le prix de ses produits en fonction de leur empreinte carbone

Le « Klimatbutiken » est un magasin éphémère lancé par la marque alimentaire suédoise Felix en octobre dernier au centre de Stockholm dans lequel le prix des articles est calculé en fonction de leur empreinte carbone. Les clients paient donc un prix carbone versus un prix en couronne suédoise.

Ils disposent d’un budget carbone hebdomadaire de 18,6 kg, ce qui leur montre, de manière très concrète, le coût environnemental de leurs achats. Parallèlement, les produits Felix vendus ailleurs sont également étiquetés avec une échelle d’impact sur le climat.

L’indicateur prend en compte toute la chaîne depuis la culture, l’élevage, la production de matières premières et autres ingrédients, le transport et la production. Les calculs sont basés en partie sur la base de données climatiques RISE pour l’alimentation, les informations des producteurs et des informations propres à la marque comme les données de l’industrie pour l’emballage et le transport.

Felix assume que « le calcul de l’impact climatique n’est pas une science exacte » mais que ces indicateurs sont suffisamment percutants pour montrer une direction claire et des informations précieuses sur ce qui est un choix durable et ce qui ne l’est pas.

L’objectif est en effet de démontrer à quel point il est facile pour les acheteurs de faire des choix respectueux du climat lorsque les produits sont étiquetés clairement.

Et si demain, la nouvelle monnaie d’échange était l’empreinte carbone ?

Les marques alimentaires, mais aussi les restaurants et les marques de mode adoptent de plus en plus l’étiquetage carbone pour éduquer les consommateurs sur les coûts cachés des produits tout en obtenant un nouvel avantage concurrentiel. Elles ont en effet compris qu’elles avaient tout à gagner en faisant preuve de transparence et en accompagnant également le consommateur dans son éducation de manière non coercitive.

C’est bien ensemble, évolution de la marque d’un côté vers des modes de production plus durable et évolution du consommateur dans ses choix de consommation, que chacun pourra se sentir acteur du changement face aux enjeux climatiques.

Cette démarche montre aussi que la mise en place de modes de consommation plus durables peut nous amener à changer de référentiel. Ici, un impact climatique plus faible génère des «prix» plus bas. Les consommateurs font plus facilement des choix durables directement sans s’interroger sur le rapport au prix tel que nous le connaissons habituellement. En cela, l’indicateur carbone est aussi une belle base de réflexion pour penser demain une société plus inclusive.

Elisabeth MENANT
Technological & Marketing Trends Analyst
Pour explorer avec vous la transformation du retail avec un double regard éditorial et business
Retour en haut de la page

Articles recommandés