Acteurs du commerce, ensemble, relevons
le défi de l'innovation

Quelle relation client à l’heure du Web3 ?

04
mai
2022
Nicolas DIACONO
Technology Trends Manager
5 minutes

Et si la technologie blockchain se retrouvait au cœur des futurs programmes de fidélisation afin de pouvoir déployer un nouvel écosystème et redéfinir la relation client de demain

Asics s’associe avec STEPN

A l’heure du Web3, le monde du sport est en ébullition autour de la notion de « move to earn ». C’est-à-dire que l’activité sportive comme le footing ou la marche est rémunérée par des cryptomonnaies. Une tendance émergente dont la marque Asics a pris le leadership en s’associant avec l’application STEPN.  Asics a communiqué autour de ce partenariat en disant que l’objectif était de motiver les acteurs du Web3 à pratiquer de l’activité physique. STEPN permet de gagner de la cryptomonnaie simplement en marchant ou en courant grâce à la technologie des NFTs et de la blockchain. Pour accéder aux récompenses, l’utilisateurs doit acheter des chaussures virtuelles sous forme de NFTs au sein de l’application ou sur une plateforme d’échange.

Ensuite à chaque marche ou footing les utilisateurs sont rémunérés, avec le token GMT de STEPN, en fonction de leur activité physique. L’activité physique est mesurée par l’application mobile STEPN. Les tokens gagnés peuvent être ensuite utilisées pour améliorer les chaussures virtuelles, en acquérir des nouvelles ou être revendus… Asics avec ce partenariat a créé une collection de sneakers dédiée, sous forme de NFTs. Toute la collection a été vendue en quelques heures, et aujourd’hui le prix de ces chaussures virtuelles dépasse la somme de 3800$. Avec un tel prix, détenir une paire de ces chaussures virtuelles devient un élément statutaire au sein de l’écosystème Web3. C’est aussi une véritable aubaine pour la marque qui a généré des revenus complémentaires mais qui va surtout pouvoir animer cette communauté de sportifs via les NFTs et le smart contract associé. On peut imaginer que lors d’un passage en magasin les propriétaires de ces chaussures virtuelles peuvent accéder à des offres spécifiques. A l’instar de ce qu’a fait Adidas avec sa collection NFTs il y a quelques semaines.

Récompenser les personnes qui se déplacent en magasin

Dans ce contexte pourquoi ne pas créer une nouvelle fidélisation avec la notion de « visit to earn » dont l’objectif est de rémunérer les consommateurs qui se déplacent et consomment en magasins physiques.

Une startup comme iHunt4 propose une solution de chasse au trésor en réalité augmentée. Elle s’apparente au fameux Pokémon GO mais pour les centres commerciaux, les chaines de magasin ou les villes. Le principe est assez simple : à l’aide d’une application les utilisateurs doivent découvrir des lieux, une fois sur place l’application fait apparaitre en réalité augmentée des coupons, des promotions ou des cartes cadeaux. En complément à chaque lieu visité, les utilisateurs gagnent des tokens IGC utilisables sur la marketplace de la startup pour acheter des produits des enseignes partenaires, des services voir même d’autres NFTs.

Il s’agit ici d’une monétisation flagrante des flux afin que les consommateurs continuent d’aller dans les centres commerciaux. Peut-être que prochainement, un acteur comme Westfield lancera sa cryptomonnaie avec cette logique de chasse au trésor et la monnaie gagnée pourra être utilisée dans les boutiques ou restaurants de ses centres commerciaux.
Et si l’avenir de la relation client passait par le déploiement de NFTs au-delà des logiques de gamification et de rémunération que nous venons de voir.

un NFT pour suivre la vie de sa voiture

C’est le chemin pris par le constructeur automobile Alfa Romeo. Le constructeur a décidé d’associer un NFT à chaque vente de son prochain SUV. Les acquéreurs de chaque véhicule auront un NFT unique et associé à leur voiture. Ce NFT sera dynamique tout au long de la vie du véhicule, c’est-à-dire que chaque entretien chez le concessionnaire pourra y être enregistré. C’est donc le carnet d’entretien du véhicule qui va être dématérialisé dans la blockchain via ce NFT.

Lorsque le véhicule sera vendu sur le marché de l’occasion, ce NFT sera transmis au nouvel acquéreur avec le véhicule. Et c’est bien là que tout va changer car la marque pourra être informée de cette cession et activée une communication dédiée via le smart contract du NFT.

Alfa R

Cette initiative au-delà d’apporter de la transparence, de la traçabilité, de la confiance va potentiellement générer une nouvelle dimension de relation client. Une relation à long terme qui sera basée sur la vie des produits. Les marques pourront alors communiquer, offrir des services, pousser des contenus, accéder aux propriétaires des produits achetés seconde main pour grâce au déploiement de NFTs.

La valeur des NFTs n’est pas uniquement dans la dimension artistique et spéculative que l’on peut voir avec des collections comme les Bored Ape Yacht Club mais bien dans la dimension structurelle qu’ils offrent pour la relation client.

Lors de SXSW, la startup Vylto a expliqué comment les NFTs seront au cœur du CRM de demain. Les NFTs ont le pouvoir de redéfinir les fameux 4P du marketing car ils permettent de connaitre la provenance, la présence, la propriété et d’interagir avec les personnes. Les marques et enseignes doivent appréhender les NFTs comme un outil d’infrastructure de la relation client du Web3 et non pas comme un produit spéculatif pour collectionner des images comme cela est bien trop souvent présenté dans la majorité des médias.

Nicolas DIACONO
Technology Trends Manager
Expert des technologiques émergentes, Nicolas parcourt les salons innovations de par le monde pour sentir les nouvelles tendances.
Retour en haut de la page

Articles recommandés