Acteurs du commerce, ensemble, relevons
le défi de l'innovation

« Amazon prime health », le futur programme de santé lancé par Amazon ?

31
oct
2019
Guillaume RIO
Responsable Technologies & Partenariats
3 minutes
Amazon continue sa percée dans le secteur de la santé avec le lancement d’Amazon Care, véritable clinique digitale. Pour l’heure, il s’agit d’un programme limité à la région de Seattle, où le siège d’Amazon est installé.

Amazon s'immisce dans le système de santé

Avec l’acquisition, au cours de l’année 2019, de Health Navigator, une start-up spécialisée dans la télémédecine, Amazon a trouvé la pierre angulaire d’Amazon Care, une clinique virtuelle à destination des employés de Seattle divulguée fin septembre 2019.  

Amazon Care offre quatre options à ses employés :

  • Les consultations en visioconférence; 
  • Une messagerie dédiée et privée;
  • La venue d’un personnel médical à domicile;
  • La prescription de médicaments et la possibilité d’être livré auprès d’une pharmacie (il s’agit de PillPack, un distributeur américain de médicaments racheté par Amazon le 28 juin 2018).

En janvier 2019, profitant de la faiblesse du système de santé américain, Amazon, Berkshire Hathaway et JPMorgan Chase s’associaient pour créer la société « Haven », soit le lancement de son assurance santé. L’organisation à but non-lucratif est uniquement destinée à leur plus de 1 million de salariés… Pour l’instant.

"Amazon Prime Health" : bientôt un forfait de vie ?

Nous l’avions déjà évoqué dans notre décryptage en 2018 (‘Amazon au cœur de notre santé’), Amazon s’est d’ores et déjà immiscé dans le monde de la santé aux États-Unis. Un secteur qui pèse 3.500 milliards de dollars.

Nous mentionnons la création de ‘1492’, son centre de recherche médicale, le rachat de Pillpack (pharmacie en ligne) et la création de son cloud Comprehend Medical, qui est capable de traiter des millions de données non structurées destinées aux professionnels de santé (ordonnances, rapports de pathologie) et de définir un diagnostic personnalisé pour les patients.

Entre temps, son cloud Comprehend Medical a été agréé par le HIPPA, l’équivalent américain du règlement général sur la protection des données (RGPD) pour les données médicales.

Cette année, Amazon a déposé un brevet (cf brevet ci-dessous) concernant Alexa qui lui permet de déterminer si l’utilisateur est malade en analysant sa voix (bientôt la reconnaissance faciale) et de lancer automatiquement une consultation médicale à distance (Amazon care) via l’assistant vocal qui, dans les dernières versions, incorpore un écran vidéo. 

Si on suit les différentes annonces (Amazon Care, Haven…) et les brevets d’Amazon sur la santé, ‘Amazon Prime Health’ est bientôt prêt au vu de la chaîne de valeur complète !  

Il est fort à parier que ‘Amazon Prime Health’ sera bientôt inclue dans Amazon Prime ou bientôt ‘Amazon Prime Life’ ! 

Amazon n’est pas le seul ! Walmart, qui ses dernières années a créé ses propres cliniques et pharmacies sous le nom de ‘Walmart Health’, suit la tendance. À l’instar de ces deux marques, Apple et Alphabet s’essayent dans ce domaine… Mais Amazon semble avoir un coup d’avance !

Maîtriser la data santé, c’est acquérir un pouvoir décisif. La santé constituera le principal vecteur d’émancipation des écosystèmes. En s’appropriant les données santés, les acteurs à l’image d’Amazon interviennent au-delà des frontières jusqu’alors tenues par les gouvernements, arrivant de moins en moins à satisfaire les services de santé.

Ces nouveaux entrants instaurent le dialogue le plus intime possible avec le consommateur, sans retour en arrière possible. La santé fera d’eux un véritable tiers de confiance et compléteront leur offre de produits et de services de façon décisive pour créer au sens propre et littéral un forfait de vie. 

Guillaume RIO
Responsable Technologies & Partenariats
Spécialiste des écosystèmes BATX & GAFA et passionné par la Chine, Guillaume analyse l'impact des nouvelles technologies sur nos vies.
Retour en haut de la page

Articles recommandés