Acteurs du commerce, ensemble, relevons
le défi de l'innovation

L’Edge Computing au cœur de l’intelligence des objets

15
avr
2020
Nicolas DIACONO
Technological Trends Senior Analyst
2 minutes
Alors que l’économie mondiale fonctionne en grande partie grâce à Internet et à la technologie cloud, l’Edge Computing (ou informatique de périphérie de réseau) va devenir une extension locale du cloud pour permettre au monde digital d’exister lors de la prochaine décennie face à la demande croissante de bande passante.

Le fait

À l’heure de l’intelligence des objets et avec l’arrivée de la 5G, le traitement de la donnée va se rapprocher des utilisateurs. 

Avec l’Edge Computing, il ne s’agit pas de délocaliser le stockage de la donnée et son traitement dans des serveurs distants de plusieurs centaines de kilomètres. Il est question de les traiter au plus proche du besoin et de l’usage. Ainsi, on peut réduire la latence et les coûts engendrés par le trafic de données. Cet élément est essentiel au regard du nombre grandissant d’objets connectés et de données échangées dans le monde. 

Pour aller dans ce sens, en décembre 2019, Amazon Web Services a annoncé qu’il construirait des « data centers locaux » à proximité des grandes villes pour gérer les charges de travail et diminuer la latence.

Pour Satya Nadella, le CEO de Microsoft, demain les applications informatiques seront d’abord exploitées sur un réseau de proximité puis transférées dans le cloud pour nourrir les technologies de « machine learning ». Un « machine learning » qui redescendra l’apprentissage en proximité pour des performances grandissantes !

Le décodage

Au cours de la prochaine décennie, il pourrait y avoir jusqu’à 50 milliards d’objets connectés générant d’énormes quantités de données à traiter. Que ce soit pour les applications de réalités virtuelles à la voiture autonome, l’Edge Computing va servir à toutes les activités digitales.

Un cas concret est la demande croissante de bande passante lors du confinement lié au COVID-19 avec un nombre grandissant de personnes connectées sur les plateformes de streaming comme Disney+, Youtube, Netflix ou avec les jeux en ligne comme Fortnite. Les fournisseurs d’accès Internet ont d’ailleurs mentionné qu’ils ajusteraient la bande passante de ces services afin de ne pas compromettre le fonctionnement du reste d’Internet.

Avec l’Edge Computing, des serveurs de proximité et une puissance de calcul localisée au plus près des utilisateurs peut libérer la bande passante de ce type de contraintes. C’est aussi l’opportunité d’offrir de meilleure expérience de gaming grâce à une latence réduite pour les joueurs de Fortnite.

On peut alors imaginer que la puissance de calcul de nos smartphones se retrouvent au cœur de cette nouvelle structure informatique d’ici 10 ans pour offrir une expérience sans précédent autour de technologies comme la reconnaissance d’image, la réalité augmentée ou virtuelle. 

C’est d’ailleurs assez proche de la philosophie de Huawei avec son concept 1+8+N grâce à l’arrivée de la 5G… Le mobile devient le cœur de l’écosystème digital.

L’Edge Computing va devenir le moteur de l’Internet de demain et de l’intelligence des objets qui permettront au monde digital de fonctionner !

Nicolas DIACONO
Technological Trends Senior Analyst
Expert des technologiques émergentes, Nicolas parcourt les salons innovations de par le monde pour sentir les nouvelles tendances.
Retour en haut de la page

Articles recommandés