Acteurs du commerce, ensemble, relevons
le défi de l'innovation

Digital ID et privacy : le début d’un empire serviciel de Facebook ?

08
mai
2019
Guillaume RIO
Responsable Technologies & Partenariats
3 minutes
 

MarkZuckenberg

 

Lors de la dernière keynote F8, conférence annuelle des développeurs organisée par Facebook, Mark Zuckerberg a dévoilé la nouvelle version de son réseau social basée sur la privacy et la fusion de ses différentes plateformes.

"The future is private" selon Zuckenberg

L’enjeu premier pour Facebook fut d’améliorer sa réputation après deux ans de scandales sur la confidentialité des données, la sécurité et son rôle dans les dernières élections américaines.

Pour cela Mark Zuckerberg a amorcé sa conférence sur un ton ironique « Je sais que beaucoup de gens ne sont pas certains que nous sommes sérieux quant au virage vers le privé et je sais que nous n’avons pas vraiment la meilleure réputation question protection de la vie privée en ce moment, c’est le moins que l’on puisse dire ! ».

En mode évangéliste Zuckerberg a surenchéri « Dans un monde de plus en plus connecté, nous avons besoin de ce sentiment d’intimité plus que jamais »

 

Data Privacy

 

Facebook va donc créer des groupes d’échanges autour de centres d’intérêts communs le plus souvent privés au cœur de sa plateforme. Cette intimité est symbolisée en autre par le lancement sa nouvelle fonction « Secret Crush » qui s’inspire de Tinder.

Enfin le plus important, Facebook va fluidifier l’intégration de ses différentes applications (Facebook, Messenger, Instagram et WhatsApp) afin d’affiner et concentrer les échanges de ses 2.5 milliards d’utilisateurs.

Facebook veut prodiguer des services ambiants et contextuels !

Ces nouveaux espaces de discussions privés inter-plateformes vont favoriser une modération moindre de la part du géant mais surtout une récolte de donnés beaucoup plus fine sous couvert d’intimité et de privacy.

Pour favoriser ces échanges le géant américain développe depuis début 2018 son propre assistant personnel vocal. Actuellement son home assistant vocal ‘Portal’ (équivalent d’Amazon Echo et Google home) est encore porté par l’intelligence artificielle d’Amazon (Alexa) mais Facebook compte bien reprendre la main.

La finalité est la fusion de sa propre IA avec toute sa gamme de produits tel que Portal (Assistant vocal), Oculus (AR/VR), le tout alimenté en data par les échanges de ses 2.5 milliard d’utilisateurs afin de leur prodiguer des services ambiants et contextuels.

 

Portal source facebook

 

Cette volonté d’inclure le consommateur sous une “all-inclusive API platform” facilitée par une digital ID sécurisée et simplifié par un assistant vocal est le cheval de bataille de tous ces géants du numérique. Le modèle idéal pour Facebook est en effet Wechat en Chine.

Comme Apple, sous couvert d’intimité et de privacy, ces géants du numériques veulent rentrer au plus près de nos vies. Apple est de plus en plus présent dans la santé via l’Apple watch et le monde bancaire (Apple Card) tout cela accessible via un ID unique et transversal à tous ses services.

le modèle composé d’une identification unique, d’une plateforme de services multiples (santé, loisirs, banque…) dont le cœur central est une Intelligence Artificielle alimentée par les échanges multiples des usagers (consommateurs, clients) semble dessiner le futur du commerce/service ambiant de demain.

Est-il trop tard pour les acteurs historiques de se lancer dans cette brèche à l’image des velléités prononcées par des acteurs tels que Orange et la Poste en France ?

Mark Zuckerberg de son côté ne semble pas effrayé par le challenge : « Il ne s’agit pas seulement d’ajouter quelques fonctionnalités, mais de changer la façon dont notre société fonctionne. Cela ne va pas se faire en une nuit et nous n’avons pas toutes les réponses sur ce à quoi cela va ressembler »

Guillaume RIO
Responsable Technologies & Partenariats
Spécialiste des écosystèmes BATX & GAFA et passionné par la Chine, Guillaume analyse l'impact des nouvelles technologies sur nos vies.
Retour en haut de la page

Articles recommandés