Acteurs du commerce, ensemble, relevons
le défi de l'innovation

En s’appuyant sur l’AI, Tencent construit son empire de services avec WeChat !

05
déc
2018
Guillaume RIO
Responsable Technologies & Partenariats
3 minutes

WeChat by Tencent

Si Tencent fut la première entreprise asiatique valorisée à plus de 500 milliards de dollars, c’est que ce groupe à l’image des autres BATJ (Baidu, Alibaba, Tencent, JD.com) incarne au fil des années un véritable hub serviciel où l’Intelligence Artificielle (AI) pilote portails Internet, applications retail, services financiers, musique, vidéo, E-sport, e-commerce au sein d’une messagerie ubiquitaire appelée « WeChat » !

Le fait

Aujourd’hui cette application de messagerie comptabilise plus d’1 milliard d’utilisateurs actifs par mois. Selon WeChat, 800 millions d’utilisateurs ont lié au service de paiement de l’application soit leur compte bancaire (la banque en ligne de Tencent WeBank représente une grande part) soit leur carte de crédit.

 

Webank

 

En novembre 2017, Tencent a lancé son propre portail d’assurances en ligne appelé WeSure. Il est intéressant de savoir que la fonction de comptage automatisé des pas disponible dans WeChat peut être liée à WeSure. Par exemple les utilisateurs qui parcourent plus de 8 000 pas en une journée sont crédités d’un hongbao (don traditionnel chinois en argent) de WeSure sur WeChat. Liu Jiaming, Directeur Exécutif et PDG de WeSure affirme que « 70% du service client est fourni par une intelligence artificielle qui contribue à l’efficacité des indemnisations ». Toujours selon Liu Jiaming « Jusqu’à 80% des utilisateurs de WeSure peuvent être indemnisés en une journée ».

Le géant chinois vise à aller au-delà en proposant des services liés aux domaines tels que la santé et l’éducation! Ainsi, son entité santé WeDoctor compte sur sa plateforme plus de 2 700 hôpitaux, 220 000 médecins, 15 000 pharmacies pour 27 millions d’utilisateurs actifs par mois. Les patients déclarent au fil de l’eau (de façon automatisée ou non) leurs données personnelles et antécédents médicaux afin que l’AI forte de ces informations puisse émettre un pré-diagnostic, qui selon la gravité est transféré à un médecin afin de valider par exemple la livraison des médicaments au domicile du patient.

 

wedoctor

 

L’éducation fait aussi partie des secteurs visés. WeChat veut en effet développer un enseignement personnalisé pour chaque élève en s’appuyant sur l’Intelligence Artificielle (AI). Tencent collabore notamment avec le ministère chinois de l’éducation et poursuit ainsi ses efforts pour inciter les écoles à utiliser son application globale.

Avec 580 000 applications intégrées dans WeChat, on peut comprendre aisément Lei Maofeng, Vice-Président de WeChat Pay quand il annonce que WeChat has been a tool to connect people and is now increasingly connecting industries under the company’s new direction to embrace the industrial internet.”

Le décodage

Si l’édification de cet empire serviciel n’aurait pu se faire sans la bienveillance du Parti communiste chinois, il est aussi à l’origine d’un programme national autour de l’AI.

 

Tencent ecosystem

 

Ce programme repose sur l’implication imposée par le pouvoir central. Les 18 provinces autonomes sont mises en concurrence les unes avec les autres pour soumettre leur plan local de développement de l’IA.

 

Ai en chine

 

Sans surprise les provinces les plus avancées sont aussi celles qui sont les plus riches, avec en tête Pékin, Shanghai et Shenzhen, soutenues par les géants technologiques comme Baidu Alibaba, JD.com et Tencent qui y incubent des programme AI au fil de l’eau.

A titre d’exemple Shanghai a consacré plus de 13 Mds € à la création de plusieurs zones consacrées à l’AI ou des startups comme iFlyTek et Horizon Robotics sont rapidement devenus les fleurons de leur secteur.

Pékin n’est pas en reste avec un parc dédiée à l’AI situé à l’ouest de la ville, abritant plus de 400 entreprises travaillant sur le sujet.

Et cette politique porte ses fruits ! Preuve en est, en 2017 sur les 15,2 Mds$ investis globalement et internationalement dans les startups de l’AI, 48% ont été vers la Chine et seulement 38% vers les États-Unis. (Cbinsights).

Authentification, simplification, sécurisation… Tous les ingrédients sont réunis pour placer le consommateur, le citoyen au milieu d’une galaxie de services gérée par l’AI dont les garants sont Amazon, Google, Alibaba et Tencent en attendant le réveil d’un géant européen?

Xiaolong Zhang le fondateur de WeChat résume bien la situation et le fait que l’avenir soit tourné vers les écosystèmes quand il explique : « We are building a forest, not a palace. Rather than establish everything by ourselves, we create an ecosystem that nurtures things to grow within it.« 

Guillaume RIO
Responsable Technologies & Partenariats
Spécialiste des écosystèmes BATX & GAFA et passionné par la Chine, Guillaume analyse l'impact des nouvelles technologies sur nos vies.
Retour en haut de la page

Articles recommandés