Acteurs du commerce, ensemble, relevons
le défi de l'innovation

La conquête spatiale en exemple pour créer le monde de demain

21
oct
2020
Nicolas DIACONO
Technological Trends Senior Analyst
3 minutes
La conquête spatiale divise autant qu’elle fait rêver. Beaucoup de détracteurs se demandent pourquoi dépenser autant d’argent pour aller dans les étoiles alors qu’il y a tant de problèmes à régler sur Terre.

La question est bien légitime, tant nous oublions rapidement ce que la conquête spatiale a pu apporter dans notre vie quotidienne. Les prévisions météorologiques, l’horodatage des transactions bancaires, le GPS, les pneus, l’imagerie médicale, l’alimentation infantile, les aspirateurs ménagers, nos poêles … et bien d’autres activités ou produits de notre quotidien sont en lien avec l’activité spatiale.

Et si la conquête spatiale était la solution pour répondre aux enjeux climatiques, sociétaux et économiques que nous allons devoir affronter lors des prochaines décennies ?

Satellite astronaute

Dans quelle mesure la conquête spatiale peut participer à la création du monde de demain ?

Un modèle de vie et de consommation à dupliquer sur Terre

La vie dans l’espace est complexe et avec des ressources limitées. En ce sens, le support de vie d’une mission spatiale devant optimiser les ressources grâce à des modèles d’usage circulaire et de recyclage peut permettre d’optimiser la vie sur Terre face aux enjeux climatiques et de pollutions. La conquête spatiale, avec ses fusées réutilisables, devient plus écologique tout en étant économiquement rentable. La vie sur Terre devrait, par conséquent, beaucoup s’inspirer des modes de vie assez minimalistes des astronautes en mission et de l’économie circulaire mise en place.

L’espace peut également changer la donne de la production alimentaire sur le long terme grâce à des bio-imprimantes. En octobre 2019, des cellules musculaires bovines ont été produites dans la station spatiale internationale, l’écosystème zéro G facilitant la production de tissus organiques. Nous aurions alors des steaks « Made in Space » ce qui permettrait de réduire les besoins en terre agricole.

Les fermiers de l’espace ne sont peut-être plus si loin que ça…

 

Une nouvelle génération industrielle

Pour Jeff Bezos le futur de la production industrielle lourde semble passer par l’espace et un environnement à zéro G : « La Terre n’est pas un très bon endroit pour l’industrie lourde, estime le milliardaire. Cela nous convient pour l’instant mais dans un futur proche, j’entends par-là des décennies, peut-être 100 ans, cela commencera à être plus facile de faire des choses que l’on fait actuellement sur Terre mais dans l’espace, car nous aurons beaucoup d’énergie ».

Une des premières productions industrielles impactée serait la fabrication des câbles de fibre optique difficilement manipulables sur Terre à cause de la gravité. Leur production dans l’espace sans contrainte gravitationnelle pourrait diminuer les délais de production et réduire les pertes de production. Toujours dans le domaine industriel, l’astéroïde mining permettrait également à des entreprises de s’affranchir des enjeux géopolitiques pour accéder aux métaux et terres rares. Ce serait également un moyen de limiter la dégradation de certains écosystèmes sauvages. Google, via ses fondateurs, a investi dans des projets de ce type depuis le début des années 2010. On peut alors imaginer de nouveaux modèles industriels pour les 30 années à venir.

 

Un monde digital grâce à l’espace

L’accélération de nos vies digitales va demander de plus en plus de ressources en connectivité, de puissance de calcul et de datas centers. Avec l’essor de réseau internet 5G via des nanosatellites comme ceux de Starlink, Kuiper Systems (Amazon) ou Oneweb l’espace peut devenir le fournisseur officiel des réseaux nécessaires au déploiement de magasins, entrepôts ou voiture autonomes.

Kuiper belt

Des datas centers en orbite n’auraient plus besoin de consommer d’électricité non renouvelable pour se refroidir et des panneaux solaires permettraient leur fonctionnement. Vu la chute des coûts pour la mise en orbite des satellites, certains experts prévoient que cela soit économiquement envisageable d’ici moins de 30 ans.

 

Un écosystème de startups en pleine croissance

Toutefois l’activité spatiale doit absolument être maitrisée, raisonnée et régulée afin de ne pas générer encore plus de déchets orbitaux comme c’est le cas avec l’essor des nanosatellites comme ceux d’Amazon ou de SpaceX. Cette problématique va devenir un véritable enjeu économique, scientifique et potentiellement sanitaire d’ici une dizaine d’années. L’accélération sur l’économie aérospatiale se fait sentir depuis 2 ans sur des salons comme le CES, le Web Summit ou SXSW avec de plus en plus de startups se positionnant sur ce marché.

C’est Stéphane Israël, le PDG d’Arianespace qui résume le mieux l’importance du spatial : « L’espace colle aux trois défis du siècle : sécurité, connectivité, climat. Il leur apporte des réponses impossibles à mettre en oeuvre depuis la Terre. » Qu’il s’agisse d’organiser le déplacement de voitures connectées, de surveiller les variables du changement climatique ou de guider un livreur à domicile, « le New Space » sera l’une des clefs essentielles de notre futur.

Plus que jamais notre avenir se lira dans les étoiles, l’impossible étant bien souvent le plus probable !

Nicolas DIACONO
Technological Trends Senior Analyst
Expert des technologiques émergentes, Nicolas parcourt les salons innovations de par le monde pour sentir les nouvelles tendances.
Retour en haut de la page

Articles recommandés