Acteurs du commerce, ensemble, relevons
le défi de l'innovation

21
mai
2014
Nicolas DIACONO
Technological Trends Senior Analyst
2 minutes
Fivory est une application mobile portée par le Crédit Mutuel qui se positionne comme une application de shopping connecté qui va jusqu’à l’encaissement.

Le fait

Pour le consommateur, l’application permet de visualiser les points de vente alentour, de les sélectionner comme magasins favoris, de voir les offres promotionnelles en cours et de les ajouter à son profil. L’application permet d’ajouter ses cartes de fidélité et c’est également un moyen de paiement mobile en magasin que ce soit par NFC ou QR code. Lors du passage en caisse, la promotion ajoutée au wallet sera automatiquement prise en compte.
Pour le commerçant, Fivory propose une plateforme de gestion de ses campagnes promotionnelles et de communication. Les enseignes ont également accès aux données de leurs clients et en sont les propriétaires. Fivory rémunère aussi avec une commission sur les paiements dont le montant est proche des Visa et Mastercard.
Fivory est ouvert à tous et pas besoin d’être client du Crédit Mutuel. Le consommateur peut y enregistrer jusqu’à 5 cartes de paiement et/ou son RIB. Un sticker NFC est fourni pour permettre aux possesseurs d’iphone de payer en NFC. Fivory a été lancé le 14 mai sur Boulogne Billancourt et compte plus de 100 enseignes partenaires dont Pizza Hut, Yves Rocher, Total ou encore des enseignes indépendantes. En 2015 Fivory va se développer au Canada, en Allemagne, en Espagne et en Italie.

Le décodage

L’Echangeur suit depuis plus de 3 ans la montée en puissance du concept de digital wallet et fait souvent état de l’inaction des établissements financiers sur le sujet et de leur potentielle désintermédiation par les Techtitans que sont Google, Apple ou encore Paypal.
Le Crédit Mutuel frappe fort avec Fivory dont le projet a été conçu comme une startup et non pas comme un projet interne soumis à de grandes contraintes organisationnelles. La startup Fivory compte pas loin d’une centaine de personnes et disposent d’un lab pour tester les futures technologies d’interaction sans contact comme le BLE ou la lumière.
La démarche du Crédit Mutuel via sa filiale montre enfin que les banques avancent sur ce sujet, d’autant plus que Fivory a bien pris en compte le point bloquant pour bien des enseignes qui est le fait de bien posséder les données clients et non pas de les laisser à un paypal ou à un google.
Fivory veut donc devenir l’intermédiaire cross canal du consommateur connecté. Les premiers retours sont positifs mais reste à savoir si l’adoption arrivera à atteindre un seuil critique. Quelle sera la réaction de la concurrence bancaire comme la Société Générale et BNP Paribas qui travaillent eux aussi sur un écosystème semblable mais avec une politique d’innovation internalisée qui risque de limiter la flexibilité que demande un tel projet !

Nicolas DIACONO
Technological Trends Senior Analyst
Expert des technologiques émergentes, Nicolas parcourt les salons innovations de par le monde pour sentir les nouvelles tendances.
Retour en haut de la page

Articles recommandés