Acteurs du commerce, ensemble, relevons
le défi de l'innovation

Faire son shopping en réalité virtuelle, c’est possible !

06
fév
2017
Nicolas DIACONO
Technological Trends Senior Analyst
2 minutes

Myer eBay

Le distributeur Myer vient d’ouvrir une boutique e-commerce en réalité virtuelle avec l’aide d’eBay en Australie.

Le fait

VR shopper

Depuis quelques jours les consommateurs australiens peuvent aller faire leur shopping en réalité virtuelle grâce à l’application mobile d’eBay Virtual Reality Department Store. Une application mobile de shopping faite en partenariat avec le department store australien Myer. Elle permet à ses clients d’acheter des produits dans un magasin virtuel. Pour ce faire, les clients peuvent demander un des 20 000 shopticals (équivalent au cardboard de Google) en ligne ou dans un magasin Myer ou avoir un Samsung Gear VR.

 

Pour laner l’expérience, le shopper lance l’application mobile sur son smartphone qu’il place dans son shoptical. Le magasin de réalité virtuelle est lié à l’API d’eBay ce qui permet de mettre à jour les prix, les stocks et les informations produits…

Le client peut alors naviguer dans un magasin virtuel Myer de plus de 10000 références et sélectionne les produits qu’il souhaite acheter en les fixant du regard. C’est alors que la technologie Sight Search d’eBay fait le reste en reconnaissant le produit regardé pour le sélectionner et par un mouvement de la tête le client peut faire apparaitre la fiche produit ou l’ajouter à son panier en fixant, encore une fois, du regard l’icône panier.

Le check out par contre se fait sur l’application d’eBay et non pas dans l’application de réalité virtuelle.

ebay shop virtually

Le décryptage

La notion de monde et de magasins virtuels n’est pas sans rappeler les initiatives peu glorieuses qui ont eu lieu il y a maintenant presque 10 ans sur Second Life. Alors pourquoi eBay se lance sur le shopping en réalité virtuelle ? N’est-ce pas encore vouer à l’échec ? Au regard du comportement des Milléniaux (adultes en 18 et 34 ans), qui ont grandi avec une console de jeux videos,  cette expérimentation pourrait préfigurer de ce que va devenir le e-commerce dans les 5 ans à venir afin d’offrir une expérience client en ligne toujours plus immersive et interactive.

Toutefois, à date il manque encore de pouvoir régler ses achats directement dans le monde virtuel afin de fluidifier le parcours client. Il va également falloir proposer une dimension sociale à ce shopping virtualisé, afin que le client puisse discuter avec ses amis ou un vendeur s’il en a le besoin. On retombe alors sur une forme de commerce conversationnel mais dans un monde virtuel (à l’instar de ce qui se fait pour les jeux vidéo en ligne)…et puis la prochaine étape sera de rencontrer également les avatars du vendeur et de ses amis.

Nicolas DIACONO
Technological Trends Senior Analyst
Expert des technologiques émergentes, Nicolas parcourt les salons innovations de par le monde pour sentir les nouvelles tendances.
Retour en haut de la page

Articles recommandés