Acteurs du commerce, ensemble, relevons
le défi de l'innovation

Retail et Santé, ou le marché à 3800 milliards de dollars

13
juin
2021
Guillaume RIO
Responsable Technologies & Partenariats
6 minutes

La Covid-19 a mis à mal de nombreux systèmes de santé et en particulier aux USA. Selon Mario Schlosser CEO de la start-up new-yorkaise Oscar Health qui s’est lancé dans l’assurance-santé : « Le plus gros problème du système de santé américain est double : d’une part, il est trop coûteux ; d’autre part, il est encore trop compliqué… Ce que j’attends c’est un système de soins de santé et d’assurance individualisé où vous pouvez payer un certain montant… presque un abonnement pour votre santé ».

Aux USA, où le gouvernement américain ne fournit pas de prestations de santé aux citoyens, et où 38 millions d’Américains sont sans assuranceles chaînes de pharmacies, les supermarchés, les grands magasins de détail et les pharmacies indépendantes à travers le pays élargissent leurs offres de services de santé en magasin pour offrir une gamme de produits concurrents des hôpitaux ou des cabinets médicaux.

Tour d'horizon des acteurs en présence

Walmart Health

Dans cette optique, Walmart bénéficie d’un avantage considérable en ayant déjà une empreinte physique de plus de cinq mille magasins aux États-Unis pouvant supporter l’installation d’une clinique.

Pour rappel Walmart touche chaque semaine 140 millions d’acheteurs soit quatre Américains sur dix. Actuellement Walmart propose le vaccin dans un millier de pharmacies réparties sur vingt-deux Etats du pays et donc un magasin sur cinq de son réseau ; sachant que chaque supermarché vaccine quotidiennement jusqu’à 85 personnes. Les personnes vaccinées chez le géant américain auront la possibilité d’obtenir un passeport de santé ce qui va accélérer l’adoption des informations d’identification de vaccination numériques.

Source : retailtouchpoints

Walmart travaille sur ce sujet avec Health Pass développé par Clear, une société de sécurité qui utilise la technologie biométrique pour confirmer l’identité des personnes dans les aéroports, et CommonPass, développé par la Commons Project Foundation. De leur côté, JetBlue et Lufthansa utilisent déjà l’application CommonPass pour vérifier les résultats négatifs des tests viraux avant de pouvoir embarquer sur certains vols.

Le géant du retail devient donc le premier administrateur de vaccins à grande échelle qui s’engage à donner aux gens un dossier sûr et vérifiable de leurs vaccinations !

L’enseigne s’est également entendu avec la société DroneUp pour assurer, depuis septembre, la dépose par drone à domicile de kits de dépistage de la Covid-19 dans la région de Las Vegas. Le service est gratuit et peut être organisé dans un rayon de 1,6 kilomètre autour du magasin local et l’heure de la remise du kit est indiquée par SMS.

Si en septembre 2019 l’enseigne américaine ouvrait à Dallas sa toute première clinique baptisée Walmart Health elle en compte dorénavant une vingtaine sur tout le territoire américain et prévoit d’en déployer plus de 4000 d’ici 2027.

Ces centres de santé offrent un large choix de services médicaux effectués par des professionnels : consultations médicales de base, analyses, rayons X et électrocardiogramme, centre d’optique et d’audition, conseils, soins infirmiers, etc.

Source : Walmart

Si la présence physique est importante et est une force pour le géant américain, Walmart se prépare à fournir des soins de santé en ligne (télémédecine) dans plus d’une douzaine d’États. Afin d’arriver à ses fins Walmart à l’intention d’acheter la société de télésanté MeMD.

Source : MeMD

L’un des objectifs de Walmart est de devenir un acteur majeur pour les questions de santé. Cette démarche est d’autant plus légitime dans un pays où l’assurance-maladie et la couverture sociale sont loin d’être généralisées, et où 35 millions d’Américains ne sont pas assurés.

Sur ce point, en octobre 2020, Walmart a lancé Walmart Insurance Services, une société de courtage d’assurance agréée. Selon David Sullivan directeur général de Walmart Insurance Services : « Nous voulons que les clients se sentent confiants dans le choix d’un plan Medicare qui correspond le mieux à leurs besoins, leur budget et leur style de vie, et nous voulons être un partenaire de confiance dans leur parcours de soins de santé. Aider les clients à choisir le bon plan d’assurance Medicare pour répondre à leurs besoins est conforme à la mission de Walmart d’aider les gens à économiser de l’argent et à vivre mieux. »

Pour les non assurés et qui sont membres de Walmart+ (équivalent d’Amazon Prime), ces derniers peuvent désormais accéder depuis juin 2021 à certains médicaments sans frais et à des milliers d’autres avec des remises allant jusqu’à 85 %. Grâce à ce programme, baptisé « Walmart+ Rx for less », les membres peuvent utiliser la réduction à la place de l’assurance-maladie dans plus de 4 000 pharmacies Walmart.

Les patients peuvent aussi prendre rendez-vous et consulter les prix sur le site web de Walmart Health. Ce site indique que les cliniques offrent « des soins médicaux de qualité à des prix bas, sans l’obligation d’être assuré ».

En parallèle et dans la même veine, Walgreens a fait appel à l’assistant numérique piloté par l’Intelligence Artificielle de Nuance pour étendre la prise de rendez-vous pour le vaccin Covid-19 aux consommateurs au-delà du portail internet du géant de la distribution.

Source : BestBuy

Best Buy Health s’est même associé de son côté à Apple pour lancer une app « lively app » qui permet d’être toujours en connections avec les services santé de Best Buy.

En octobre 2020, Walmart s’est associé avec l’assureur Medicare Advantage Clover Health pour ses premiers plans d’assurance santé, qui seront accessibles à 500 000 personnes dans huit comtés de Géorgie. Selon Sean Slovenski, senior vice-président de la division santé et bien-être de Walmart US : « nous considérons ces installations comme un joyau de ce que nous voulons accomplir dans le monde physique, à la maison, et dans le monde virtuel également ». Selon lui, le groupe pourrait réduire les prix des tests de laboratoire et des nettoyages dentaires de 30 à 50 % en supprimant simplement les intermédiaires.

Comme évoqué auparavant, Walmart bénéficie d’une aura et d’une confiance populaire partant d’un avantage considérable en ayant déjà une empreinte de plus de 5 000 magasins aux États-Unis pouvant supporter l’installation d’une clinique. Walmart rappelle, non sans fierté, que 90 % des Américains qui vivent à moins de 15 km d’un magasin Walmart.

 

Kroger Health

L’autre géant de la distribution américaine Kroger propose un million de vaccinations par semaine grâce à son entité Kroger Health qui compte plus de deux cent vingt cliniques.

Source : Kroger / Grauss

 

Depuis mi-mars le géant américain souhaite commercialiser un test antigénique Covid-19 connecté conçu par Cellex, un spécialiste des tests biologiques et Gauss, une petite startup californienne spécialisée dans les dispositifs de sécurité obstétrique et chirurgicale par computer vision. Le kit vient d’être soumis à la Food and Drug Administration en vue d’obtenir l’autorisation pour sa commercialisation.

Toujours sur l’axe santé mais cette fois ci côté prévention, Kroger a lancé un programme pour que chaque consommateur puisse avoir des recommandations alimentaires personnalisées avec l’aide d’un nutritionniste de Kroger Health. L’objectif est de prendre en compte les pathologies ou allergies des consommateurs afin de les guider dans leurs choix en point de vente. Le programme prévoit également l’utilisation de l’application mobile OptUP de Kroger, qui note les produits alimentaires du magasin en fonction de leur valeur nutritionnelle et permet aux utilisateurs de suivre leurs progrès en matière d’amélioration de leur régime alimentaire au fil du temps.

Source : Kroger / Grauss

En parallèle l’objectif pour les géants du numérique sera de développer toute une série de capteurs toujours plus précis à travers leurs smart watch (Fitbit, Apple Watch), pour suivre la présence de certaines molécules dans le sang, et ainsi par exemple s’assurer qu’un utilisateur suit bien le traitement médical qui lui est prescrit.

Ce process pourrait être repris par les Retailers déjà fort impliqués dans la santé.

A un niveau moindre, Gatorade a lancé un patch Gx Sweat dont l’objet est de mesurer le niveau de sueur afin d’adapter ses prises d’eau durant l’effort et après. Le patch à usage unique se colle à l’avant-bras et relève le taux de sueur ainsi que la concentration de sodium. En scannant le code présent sur le patch, l’application Gx affiche le « profil de sudation » de l’utilisateur ainsi que des recommandations pour améliorer ses performances en adoptant de meilleures habitudes en termes d’hydratation.

Les données recueillies par l’app de Gatorade seront également enregistrées dans les bases de données de Garmin Connect et de HealthKit d’Apple.

Source : Gatorade

 

Les animaux ont droit aussi à leur santé gérée par l’IOT via Purina entité de « food » pour animaux de Nestlé qui a créé la première gamelle connectée. Cette dernière analyse en temps réel et en adéquation avec les dernières recommandations du vétérinaire, le bon suivi de l’alimentation de votre animal préféré.

Source : Nestlé

 

Conclusion

La démocratisation des objets de santé ne fait que commencer tout comme la multitude des tests ADN, que ce soit pour optimiser notre quotidien, diagnostiquer une prédisposition génétique sur une pathologie ou pour nous promulguer le régime alimentaire idéal. Le tout s’oriente vers une prise en charge par des groupes privés. Les géants du retail américain tout comme Amazon confirment leur présence dans le secteur médecine dite des « 4P «  : prédictive, préventive, personnalisée et participative. Dans un pays où la couverture sociale est très faible, l’offre Amazon Prime ou celle de Walmart ou Kroger vont rencontrer un succès grandissant dans les années à venir.

Guillaume RIO
Responsable Technologies & Partenariats
Spécialiste des écosystèmes BATX & GAFA et passionné par la Chine, Guillaume analyse l'impact des nouvelles technologies sur nos vies.
Retour en haut de la page

Articles recommandés