Acteurs du commerce, ensemble, relevons
le défi de l'innovation

Avec son bouton connecté, La Poste concrétise ses ambitions en matière d’IoT

12
jan
2015
Matthieu JOLLY
Services & Innovation Manager
2 minutes
Décidément, le commerce connaît actuellement une forte poussée d’acné ! Ainsi, après Darty en France, Amazon aux Etats-Unis, Gillette en Allemagne ou Domino’s Pizza au Royaume-Uni, c’est au tour du Groupe La Poste de se lancer dans l’IoT en proposant un bouton connecté.

Le Fait

Las Vegas, janvier 2016. Un an après avoir lancé son « Hub numérique », La Poste est de retour au Consumer Electronic Show. L’occasion pour le groupe multimétier et multicanal français, leader dans les services de proximité, de présenter les 15 projets les plus innovants issus de son programme d’innovation « French IoT  » et de dévoiler Domino, son bouton connecté.

Son principe est simple. En utilisant le bouton, le client n’a plus besoin de se rendre au bureau de poste pour envoyer son paquet. Concrètement, l’expérience se déroule en 3 étapes :
1. Déposer son objet dans sa boîte aux lettres et ce, sans l’emballer.
2. Appuyer sur le bouton Domino raccordé au réseau à bas débit de Sigfox qui couvre près de 90% de la population française.
3. Valider sa demande en renseignant l’adresse du destinataire depuis l’application dédiée.
Ainsi, le particulier n’a même plus besoin d’emballer et d’affranchir son colis. C’est le facteur qui va se charger de ces tâches dans le cadre de sa tournée quotidienne.

Le décodage

Le bouton Domino, tout comme les autres initiatives lancées cette année, illustre bien l’explosion de l’Internet des Objets. La phase de test qui démarre va permettre de valider le business model. Toutefois, son éventuel succès s’inscrit dans une logique plus globale.
En soi, l’objet est en effet vide de sens. Seul le bénéfice vécu par l’utilisateur lui donne une utilité. Pour Michael Gillespie, le patron du Digital de Domino’s Pizza, le bouton Easy Order répond au besoin des clients « d’être connecté avec la marque au travers des nouvelles technologies et ce, où qu’ils soient et quel que soit le moment ». En simplifiant à l’extrême le process de commande, les boutons sont une réponse pertinente au moteur de consommation Facilitation.
De fait, il est pertinent d’arrêter de parler d’Internet des Objets pour utiliser la terminologie d’Internet des Services. Ce sont bien ces derniers qui créent la différenciation et construisent la relation client de demain. C’est sous cet angle de construction d’écosystème qu’il faut analyser l’annonce de La Poste. Pour Muriel Barneoud, PDG de Docapost, « le Domino connecté permet aussi à La Poste de rester dans la maison et de garder un lien avec ses clients ». Tout est dit.
A l’heure où Google, Alibaba ou Apple développent des écosystèmes globaux les positionnant en véritables « Personnal Life Assistant », les acteurs historiques réagissent, s’organisent. D’ici à créer un champion européen capable de lutter à armes égales avec les GAFA et BAT ? Episode à suivre …

Matthieu JOLLY
Services & Innovation Manager
Face aux mutations du commerce, les innovations d'aujourd'hui aident Matthieu à penser la relation de demain entre enseigne et consommateur.
Retour en haut de la page

Articles recommandés