image-à-la-une

VRLA est une des plus grandes conférences dédiées à l’industrie des technologies immersives en réalité augmentée, réalité virtuelle et vidéo 360. Cette 5ème édition de l’événement annuel a eu lieu le 4 et 5 mai au Centre des Congrès de Los Angeles, au cœur de l’industrie du divertissement. Lors de cette édition, 12 000 visiteurs ont pu découvrir les dernières nouveautés VR et AR présentées par plus de 100 exposants.
Parmi les entreprises leaders de l’industrie qui sponsorisent l’exposition de cette année, citons Intel, Dell, Qualcomm, NVIDIA, Viveport et Microsoft qui aident aussi à subventionner des dizaines de développeurs indépendants en leur permettant d’exposer à VRLA.

Les Innovations marquantes

 

Qu’il s’agisse d’installations immersives, de simulateurs de mouvement et d’arcades VR, de vestes haptiques, de ​​caméras 360 et des lancements de produits les plus populaires en VR / AR / XR, cette exposition a présenté la prochaine génération de technologies transformatrices à explorer.

Le casque VR mobile Pico figure parmi ces innovations, en permettant un déplacement réel en 6DOF (6 degrees of freedom : C’est-à-dire une plus grande capacité de déplacement (gauche-droite, avant-arriere, haut-bas) de l’utilisateur, grâce à son inside-out tracking qui recense l’emplacement de l’utilisateur dans son environnement (et non une simple rotation de la tête, ou 3DOF (3 degrees of freedom), comme c’est déjà le cas avec le casque Samsung Gear VR, ou le plus récent Oculus Go).

Cette année, on a retrouvé bon nombre d’applications VR centrées autour du gaming en réseau multi-joueurs, avec généralement un maximum de 4-6 joueurs, et une nette tendance pour les jeux FPS (First Person Shooter), mais aussi entre autres une salle de poker en réalité virtuelle.

Enfin, le casque de réalité augmentée de AntVR marque un pas avec un champ de vision de 96 degrés, et quoique celui-ci soit encore filaire et à l’état de prototype, cette évolution est prometteuse pour l’ensemble de l’industrie.

 

Les moments marquants


Chaque édition de VRLA présente des centaines de nouvelles démos et cette année, en collaboration avec LACMA, un des principaux musée d’art de Los Angeles, la pièce maîtresse de l’exposition était Mezo, un temple futuriste de 20 pieds de haut équipé de panneaux LED synchronisés, de lasers et de musique spatialisée, en passant par des démos Hololens.

Cette installation d’art interactif évoque un futur alternatif où les sociétés méso-américaines antiques sont devenues technologiquement avancées, et emmènent les participants dans ce voyage de renaissance créative.

A noter aussi le camion Scan Truck qui permet de faire de la photogrammétrie d’avatar, le tout dans un camion qui peut se rendre directement sur place aux studios Hollywoodiens, bien que des solutions encore plus mobiles soient en développement.

 

Les déceptions

 

Le nombre de participants semblait être légèrement à la baisse ou stagnant, et les experts de l’industrie s’accordent à dire qu’ils y ont découvert peu d’innovations techniques majeures. Cela reflète sans doute cette fin de cycle de la première génération des casques consommateurs VR, avec une appétence du public modérée, d’autant plus à Los Angeles, où beaucoup d’utilisateurs ont déjà pu s’essayer à la VR. Il règne donc une atmosphère attentiste à l’aube de la prochaine génération de casques VR mobiles, comme avec l’annonce récente de l’Oculus Go.

Profile-Jean-Yves-Chainon

 

Article publié le 16 Mai 2018 par

Jean Yves CHAINON
CEO de JYC, startup partenaire de l’Echangeur.

lui écrire

 

 

JYC est un studio de production de contenu en Réalité Augmentée, Réalité Virtuelle et vidéo 360 basé à Los Angeles, Californie avec une présence à Londres et à Paris. En 2017, JYC était l’une des seules start-up accepté dans le programme d’incubation sur TF1, le plus grand diffuseur privé de média en Europe.