Reading Time: 1 minute

Si Tesla cristallise l’avènement du véhicule électrique, ce dernier maîtrise aussi entièrement les logiciels qui pilotent ses véhicules avec des lignes de code développés de A à Z par ses propres ingénieurs. Lors du Websummit, le géant Bosch dévoilait qu’en 2010 un véhicule nécessitait 10 millions de lignes de code, 1OO M aujourd’hui et 5OO M pour un véhicule autonome. Il y a plusieurs années, Elon Musk prédisait déjà que la voiture ne serait qu’un Ipad sur 4 roues, dessinant ainsi les prémices d’une transformation radicale du monde de l’automobile.