Acteurs du commerce, ensemble, relevons
le défi de l'innovation

CES 2015, la santé et le bien-être avant tout

20
jan
2015
Nicolas MEUNIER
Digital Communication Manager
3 minutes
L’édition 2015 du Consumer Electronics Show a une nouvelle fois fait la part belle aux objets connectés divers et variés.

Les  montres et bracelets sont encore à l’honneur cette année avec des designs plus épurés que les modèles présentés l’année précédente.

La maison intelligente, c’est maintenant ! 2015 sera l’année où les appareils connectés vont s’immiscer dans les foyers. Les appareils électroménagers, les thermostats, les caméras de surveillances, les ampoules… Tout ces objets seront pilotables d’un smartphone ou d’une tablette que vous soyez, chez vous ou au bureau.  Ici une galerie d’appareils présentés cette année.

Mais la grande évolution des « wearable devices » concerne le secteur de la santé. Nous observons qu’une nouvelle génération d’objets orientés « healthcare », « fitness » et « wellness » émerge lors de cette édition. Après les montres et bracelets qui comptent le nombre de pas journaliers ou le nombre de calories brulées, l’édition 2015 met en lumière  les technologies et les nouveaux matériels. Ils ne sont plus considérés comme des gadgets mais comme des outils pouvant aider le secteur médical de part leur originalité, leur utilité et leur usage concret. L’exemple le plus représentatif  est « QUELL » (voir ci-dessous) qui a obtenu l’autorisation par la FDA (food and drug administration) de déployer sa solution sur le marché américain. Celle-ci traite des douleurs chroniques.

Les experts de l’Echangeur ont sélectionné pour vous les technologies « Wearable devices » qui compteront demain :

MUSE – brain coach

Le bandeau sensoriel Muse a pour objectif d’améliorer la concentration et de réduire le stress. Équipé de capteurs, il communique avec un smartphone ou une tablette via une connection bluetooth. Chaque session quotidienne donne un cliché du cerveau envoyé à l’application pour analyse. Avec ces informations, le bandeau adapte l’envoi de divers sons selon le niveau d’anxiété de la personne. Un reporting de la séance est ensuite finalisé par l’application.

OKU  le coach de la peau

Ce petit cube analyse les couches de la peau comprenant le collagène et l’élastine. Une évaluation complète est envoyée au smartphone via Bluetooth. Elle donne à son utilisateur des  recommandations pour  le bien-être de l’épiderme.

SMARTMAT le yoga intelligent

SmartMat est plus q’un tapis de yoga, c’est un maître yoga. Placer la tablette ou le smartphone dans le dock, les capteurs situés dans le tapis transmettent les informations de la position à l’application en temps réel. En cas de mauvaise posture, l’application transmet au smartphone de l’utilisateur la correction à avoir.

TEMPTRAQ le thermomètre intelligent

TempTraq est un thermomètre intelligent qui détecte, enregistre et envoie en continu, des alertes de la température d’un enfant au smartphone de ses parents.

TAO  la salle de gym connectée

Ce fauteuil permet de travailler tout le haut du corps. Il envoie les résultats de la séance au smartphone de l’utilisateur.

QUELL

Quell utilise la technologie de neurostimulation qui permet de soulager les  douleurs chroniques. Ce dispositif  peut être porté au cours de la journée et de la nuit pendant le sommeil. Cet appareil est connecté à un smartphone qui pilote le traitement contre la douleur et recueille toutes les informations. L’agence de santé américaine (FDA) vient d’autoriser la mise sur le marché de ce device.

UPRIGHT éviter les problèmes de dos

Le weareble UpRight aide à améliorer la posture afin de ne pas développer des problèmes de dos. Ce dispositif se place dans le bas du dos et vibre lorsque la position est mauvaise. Un petit module Bluetooth 4.0 permet à un smartphone de récupérer les données pour ensuite les analyser. Il corrige, le cas échéant, la position. L’utilisateur peut aussi créer un profil personnalisé via l’interface de l’application.

VigiPen la seringue connectée

Vigipen est une seringue connectée destinée aux diabétiques. Elle communique avec le smartphone via le réseau Bluetooth.  La seringue transmet les données d’insuline injectée et de glycémie à l’application qui fera office de carnet de suivi. Ces données pourront ensuite être partagées avec le médecin traitant du patient.

Lors de l’édition 2014 , les « weareble devices »  orientés santé étaient en grande majorité des bracelets (mesure du nombre de pas effectués dans la journée, calories brulées, etc..). L’édition 2015, met en lumière une évolution dans les technologies et dans les matériels utilisés, le temps où ces objets étaient considérés comme des gadgets est dépassé.

Nicolas MEUNIER
Digital Communication Manager
Editorialiste
Retour en haut de la page

+ d'actus